Grégoire Ducret

Directeur délégué à la Stratégie et à l’Innovation, Croix-Rouge française

CONTENUS ASSOCIÉS

Travailler efficacement en tant que réseau

La structure en réseau qui sera la plus efficace à l’avenir est celle qui donne la priorité à la connectivité, à la coordination et à l’action collective – la capacité de travailler au sein d’une structure de réseau et à travers celle-ci.

Lire la suite

Garantir la confiance et la redevabilité

Il s’agit d’un réseau transparent et redevable envers les personnes et les communautés, les donateurs et les partenaires, et envers ses membres.

Lire la suite

L’innovation sociale au service de la transformation de la Croix-Rouge française

Une synthèse de la stratégie de transformation et d’innovation de la Croix-Rouge française.
Grégoire Ducret | Directeur délégué à la Stratégie et à l’Innovation

La nécessité de la transformation

Acteur historique et de référence dans le champ du social, du médico-social, du sanitaire, de l’urgence et de l’humanitaire, la Croix-Rouge française constate l’augmentation des besoins sociaux en France et à l’international ainsi que de nouvelles fractures sociales : le numérique, l’environnement, l’éducation, l’isolement, les migrations, etc.

Dans le même temps, l’équilibre économique des organisations à but non lucratif est fragilisé par l’érosion progressive des subventions publiques, par la stagnation et la transformation de la générosité du public, par la concurrence accrue avec l’arrivée de nouveaux acteurs ainsi que par l’exigence des financeurs de résultats immédiats et tangibles.

Illustration : Roberts Rurans

Les associations doivent aussi composer avec de nouvelles contraintes juridiques, des exigences éthiques et de transparence ainsi qu’avec l’évolution des formes d’engagement. Le bénévolat devient plus ponctuel et porte de plus en plus sur un projet défini dont l’utilité doit être immédiate.

Enfin, la révolution numérique crée des opportunités avec l’émergence de nouveaux outils, acteurs et modèles. Dans le même temps, elle pose de nouveaux défis, tels que la nécessité de s’adapter en permanence, de mettre l’innovation au service de l’épanouissement des bénévoles et des salariés et de placer les personnes accompagnées au coeur de l’organisation pour renforcer l’impact social de la Croix-Rouge française.

Les axes de transformation de la Croix-Rouge française

Pour relever ces défis, la Croix-Rouge française met en oeuvre une stratégie ambitieuse de transformation depuis 2017 pour apporter les meilleures réponses aux besoins sociaux des personnes en situation de vulnérabilité.

Centrée sur l’humain plutôt que sur la technologie, cette stratégie s’articule autour de 3 grands axes :

1/ Agir ensemble – adopter une culture d’organisation agile et porteuse de sens

2/ Renforcer son impact social – mieux écouter ses usagers & optimiser ses moyens

3/ S’ouvrir à de nouveaux modèles et de nouveaux acteurs – expérimenter, s’associer, essaimer

1/ Agir ensemble

Cette transformation passe d’abord par l’adoption d’une culture d’organisation forte et porteuse de sens. Il s’agit d’accompagner, de donner les moyens à chaque bénévole et salarié de s’adapter au changement, de donner un sens contemporain aux missions et valeurs historiques de l’association, de promouvoir la coopération et de permettre à chacun de se former.

A. Refonder le projet associatif

Le projet associatif est le texte fondamental de l’organisation. Il présente les valeurs qui lient bénévoles et salariés et le projet de transformation de la société porté par l’association.

Celui de la Croix-Rouge française date de 2009. En 10 ans, l’association a connu d’importantes évolutions et son environnement a profondément changé. En 2019, elle rassemble toutes ses composantes pour définir le positionnement de cette « nouvelle Croix-Rouge », c’est-à-dire le sens du développement et de l’action pour les 10 prochaines années.

La réécriture du projet associatif répond à plusieurs objectifs :

● donner du sens à l’action, en rappelant les raisons, les valeurs et les objectifs de transformation et de développement dans la diversité des activités de la Croix-Rouge française,
● renforcer l’unité de l’organisation, en proposant un cadre de référence et en affirmant ses priorités stratégiques.
● approfondir le modèle de gouvernance, plus simple et efficace au service de la stratégie de développement,
● clarifier l’identité et l’offre de service de la Croix-Rouge française pour susciter l’engagement et renforcer son influence, en explicitant ses valeurs, sa vision du monde et son utilité sociale.

B. Prendre soin des bénévoles et des salariés

Parce qu’il est essentiel que les acteurs de la Croix-Rouge française agissent dans les meilleures conditions possibles, l’association accélère leur amélioration. Depuis 2017, la Croix-Rouge française investit dans la rénovation de ses unités locales et dans le renouvellement de ses véhicules, à raison de plus de 10 millions d’euros pas an.

Pour valoriser et attirer de nouveaux bénévoles, un soin particulier est apporté à leur intégration et à leur formation tout au long de leur parcours. S’agissant des salariés, une stratégie RH a été mise en place, afin d’augmenter les bas salaires.

2019 verra l’aboutissement d’un nouveau projet social, notamment pour recruter de nouveaux talents sur les métiers de la Croix-Rouge française.

C. Créer un programme national d’inclusion sociale par le numérique

En 2018, près de 14 millions de personnes se déclaraient en difficulté devant le numérique en France. Alors que la dématérialisation des démarches administratives s’est généralisée, que la maîtrise d’Internet est devenue nécessaire pour accéder à l’emploi et que les réseaux sociaux jouent un rôle important dans la sociabilité de chacun, il est essentiel pour la Croix-Rouge française de prendre part à la réduction de la fracture numérique.

Membre du collectif lauréat au French Impact composé d’Emmaüs Connect, WeTechCare, Simplon.co, Bibliothèques Sans Frontières & du Comité National de Liaison des Régies de Quartier, la Croix-Rouge française travaille dans une dynamique d’innovation ouverte afin de mettre en place un programme national d’inclusion sociale par le numérique. Ce collectif a obtenu 1 million d’euros pour enrichir la plateforme Les Bons Clics afin d’en faire la plateforme de référence pour les aidants numériques, quel que soit leur statut.

Le déploiement de la plateforme accompagnera l’augmentation des activités d’inclusion numérique des bénévoles et des salariés de la Croix-Rouge française et le renforcement de l’équipement technologique des différentes structures de l’association, grâce aux chantiers d’insertion de Croix-Rouge Insertion.

D.  Moderniser l’offre de e-learning & développer un parcours d’acculturation digitale

Donner à chacun les moyens de s’approprier le digital est une condition essentielle de tout chantier de transformation et d’innovation. Les manières de travailler, d’étudier, d’échanger, de créer et de partager évoluent fortement avec la révolution numérique. Afin d’accompagner au mieux les acteurs de la Croix-Rouge française dans cet apprentissage, des parcours d’acculturation digitale présentiels et distanciels sont déployés.

Il est tout aussi important de simplifier l’accès à l’offre de formation existante de la Croix-Rouge française, de la mutualiser au sein de l’organisation et de la moderniser. A cette fin, la Croix-Rouge française procède actuellement à la mise en place d’une plateforme unique de e-learning, dotée de contenus à jour. 

Les premiers modules distanciels développés au cours de l’année 2019 porteront sur la formation aux premiers secours (PSC1) sur la bientraitance au travail et sur l’acculturation au digital.

E. Adopter la coopération et la performance comme culture de management

Il est essentiel de concevoir et de déployer au sein du réseau salarié de la Croix-Rouge française une culture de management fondée sur les principes de transparence, de collégialité, de responsabilité et d’autonomie.

Ce chantier répond de la nécessité de rendre la Croix-Rouge française capable, partout et à tout moment, de répondre au mieux aux événements non prévus et aux besoins sociaux complexes en simplifiant les processus de décision, en encourageant les initiatives de chacun et en facilitant la coopération entre les différents acteurs de la Croix-Rouge française. 

Ce nouveau socle commun contribuera à la mise en place de mécanismes d’auto-contrôle et d”amélioration continue, d’initiative et d’autonomie et de qualité de vie au travail.

F. Créer un Campus Croix-Rouge pour faciliter la coopération, l’ouverture, la formation et la création

Le 15 octobre 2018, la Croix-Rouge française a déplacé ses services centraux de Paris à Montrouge (92), au Campus Croix-Rouge. Ce lieu est à l’image de l’organisation : une plateforme d’interactions, un lieu d’expérimentation & d’innovation, une vitrine nationale & internationale et un centre de ressources à destination de tous ceux qui s’engagent.

Cette nouvelle maison commune répond pleinement à l’exigence d’exemplarité de l’association, auquel l’ancien siège ne répondait plus. En effet, le Campus Croix-Rouge diminue désormais drastiquement l’empreinte énergétique (Label Effinergie, gestion optimisée des déchets, mobilités durables) et garantit à ses salariés des conditions de travail conformes à la réglementation, 

Enfin, le Campus permet à la Croix-Rouge française de faire des économies, en réduisant la surface totale du bâtiment tout en augmentant la surface utile des espaces de travail. et en valorisant dans le même temps l’ancien site de Paris (location & réhabilitation au bénéfice de la Croix-Rouge française).

Illustration : Roberts Rurans

2/ Renforcer notre impact social

Renforcer son impact social, c’est d’abord mieux écouter ses usagers. Cela passe par la valorisation et l’analyse des données, afin de mieux comprendre les besoins sociaux et mesurer l’impact des actions menées. Il s’agit aussi d’optimiser les moyens de la Croix-Rouge, en déployant une stratégie de performance économique, de RSO, et en développant le rayonnement de ses valeurs.

A. Gagner en efficacité : une mesure nationale de l’impact social

En tant qu’acteur majeur de l’économie sociale, il est nécessaire pour la Croix-Rouge française de démontrer sa capacité à générer une plus-value sociale.

En ce sens, la Croix-Rouge française se donne pour ambition d’étendre la mesure de son impact social à toutes ses activités et à l’ensemble du territoire. Cela passe par l’élaboration d’une méthodologie, d’un référentiel et d’indicateurs génériques globaux et par métier, afin d’accroître la cohérence et l’homogénéité de l’approche ainsi que son essaimage. Ces outils permettent à la fois de piloter au mieux ses activités et de susciter une culture d’amélioration continue.

La mesure d’impact social est également un outil de comparaison, vis-à-vis de soi-même et vis-à-vis des autres, permettant d’identifier ses forces et ses faiblesses, de progresser, et par conséquent, de créer une dynamique globale de transformation du secteur.

Plus généralement, cet outil renforce la visibilité et la légitimité de l’organisation vis-à-vis de ses partenaires publics et privés en permettant une plus grande transparence et une meilleure lisibilité de ses actions.

B. Développer une gestion des données sécurisée et efficace

L’efficacité et l’autonomie de l’organisation ne peuvent être assurées sans une gestion judicieuse, efficace et sécurisée des données personnelles, a fortiori dans le contexte réglementaire du Règlement général sur la protection des données (RGPD).

Parce que la Croix-Rouge française est un tiers de confiance historique pour les populations qu’elle accompagne et pour les organismes avec lesquels elle coopère, l’association s’engage dans la mise en place un cadre qui permette à chacun de partager ses données sans crainte, par-delà les obligations réglementaires du RGPD. Pour ce faire, elle établit un code de déontologie ainsi qu’un programme de formation sur la gestion des données et la sécurité à destination de ses membres.

Dans le même temps, la Croix-Rouge française met en place des expérimentations autour de l’analyse de ses données, en lien avec les données publiques, afin de toujours mieux adapter ses services aux besoins sociaux dans les territoires.

C. Vers plus de responsabilité sociétale et d’éthique

Acteur social historique et de référence, la Croix-Rouge française élabore sa stratégie de responsabilité sociétale d’organisation. Son objet social lui confère une obligation forte en matière d’impact social, éducatif et environnemental. Suite à une mission d’évaluation, la Croix-Rouge française engage une politique volontariste de sensibilisation, de prévention et d’action afin que chacun puisse décliner à son échelle les bonnes pratiques, et que la RSO s’applique effectivement sur l’ensemble des réseaux et des territoires.

En 2018, la Croix-Rouge française s’est de plus dotée d’un Comité éthique et scientifique. Sa première mission est de rédiger un Code de déontologie pour prévenir tout comportement contraire aux valeurs de l’association. Il éclairera les décisions du Conseil d’Administration au regard des Principes et Valeurs du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Enfin, le contrôle interne et la maîtrise des risques ont été renforcés pour garantir l’intégrité des activités de la Croix-Rouge française.

D. Redonner à la Croix-Rouge française les moyens financiers de ses ambitions

La raréfaction des financements publics et l’érosion et la transformation de la générosité du public obligent la Croix-Rouge française à repenser ses modèles économiques et ses canaux de collecte pour renforcer son autonomie et garantir sa pérennité.

Après avoir pris des mesures courageuses pour redresser son exploitation et accélérer l’optimisation de ses fonctions support, l’association met actuellement en place un plan de performance, de simplification, de déconcentration et de développement. Celui-ci passe par la gestion de la dette de l’association et la création de nouveaux outils de pilotage financier, afin de permettre aux responsables d’activités d’assurer une meilleure gestion de leurs ressources. De plus, la Croix-Rouge française s’attelle à la diversification de ses ressources financières et à la valorisation de ses actifs immobiliers, via notamment la création d’une foncière et la mise en place d’une plateforme de crowdfunding.

Enfin, l’association procède à l’analyse des modèles économiques de chacune de ses filières en vue de renforcer son autonomie, d’améliorer la qualité de service et de valoriser sa plus-value auprès de ses usagers, le tout dans une dynamique d’amélioration de la qualité de vie au travail pour ses salariés.

E. Renforcer le positionnement et l’influence de la Croix-Rouge française

Afin de renforcer son influence auprès des décideurs publics et privés et de diffuser ses valeurs au plus grand nombre, la Croix-Rouge française structure une démarche de plaidoyer autour de trois axes :

  • une Croix-Rouge équilibrée, efficiente et crédible vis-à-vis de ses financeurs (donateurs, pouvoirs publics, partenaires, mécènes, etc.)
  • une Croix-Rouge lisible et compréhensible : mettre en avant la diversité de nos métiers et développer un plaidoyer sur les grandes causes humanitaires et sociales actuelles et à venir. (réchauffement climatique, inégalités, grande pauvreté, vieillissement, solitude, fracture technologique, etc.).
  • une Croix-Rouge pleinement intégrée à la fois dans l’action humanitaire et dans l’économie sociale. Bénévoles et salariés travaillent pour un même projet et derrière un emblème. Le positionnement de l’image doit rassembler au-delà de la diversité des acteurs et des métiers.

Il s’agit de rayonner aussi bien auprès des acteurs locaux, qui sont en contact quotidien avec les citoyens, qu’auprès des élus, des institutions publiques et des partenaires, afin que cette stratégie d’influence augmente son impact et se diffuse dans tous les segments de la société.

Illustration : Roberts Rurans

3/ S’ouvrir à de nouveaux acteurs & modèles

Relever le défi de l’innovation et du digital, c’est enfin agir au profit du plus grand nombre. Pour cela, les organisations à but non lucratif doivent s’inspirer des nouveaux modèles introduits par l’économie sociale et solidaire, que ce soit en termes de financement (modèles économiques), d’action (mixité des publics) et de décision (gouvernance incluant les bénéficiaires).

A. S’ouvrir à l’innovation sociale grâce au Festival Tous Engagés

Organisé les 22 et 23 juin derniers, le Festival Tous Engagés a permis d’ouvrir et de partager la stratégie d’innovation de la Croix‑Rouge française. Avec plus de 5 000 participants, le Festival a été un temps fort de cohésion et d’échanges pour les membres de la Croix-Rouge française et les acteurs français de l’innovation sociale. Plus de 30 conférences et débats autour d’enjeux tels que l’engagement civique, le volontariat et l’innovation sociale ont été organisés, tandis que près de 180 projets d’innovation sociale, issus de la Croix-Rouge et de l’écosystème de l’économie sociale et solidaire, ont été présentés au Village du Festival. Cette étape a marqué le lancement officiel de la stratégie d’innovation sociale de la Croix-Rouge française. Elle a offert le visage d’une organisation à but non lucratif capable d’innover et de se réinventer dans un contexte en constante évolution. Elle a permis à la Croix-Rouge française de trouver l’inspiration et la réflexion nécessaires à la mise en œuvre d’innovations visant à renforcer l’impact social.

Festival Tous Engagés – Photo credits : Croix -Rouge française.

B. Créer 21, l’Accélérateur d’innovation sociale de la Croix-Rouge française

La Croix-Rouge française lance 21, son Accélérateur d’Innovation Sociale. 21 entend devenir un catalyseur de l’innovation sociale à grande échelle via la sélection et l’accompagnement de projets à impact social positif, portés par des salariés et des bénévoles de la Croix-Rouge française (programme d’intrapreneuriat), mais aussi des start-ups, entreprises sociales ou associations (programme d’entrepreneuriat).

Il a également l’ambition de devenir un centre de ressources au service de l’écosystème de l’innovation sociale, en agrégeant les partenaires associatifs, publics, privés, issus de la société civile, les porteurs de projet à impact social et entrepreneurs confirmés.

L’Accélérateur se matérialise notamment par un lieu de près de 1 000 m² situé sur le Campus Croix-Rouge à Montrouge. Aussi, il accueillera en son sein un coworking social dédié à des organisations agissant dans le champ de l’innovation sociale, de l’intérêt général et du médico-social, qu’une école de code informatique à destination

C. Réinventer notre coopération avec le Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge

La Croix-Rouge française compte parmi les cinq pays fondateurs de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, formant avec le CICR le premier mouvement humanitaire du monde.

Dans un contexte de diversification des conflits, de déplacements massifs de populations ou encore d’aggravation des conséquences du changement climatique, et de mutations profondes des modes d’intervention humanitaire, la Croix-Rouge française fait le choix de renforcer sa coopération et sa position au sein du Mouvement.

Il s’agit de :

  • se positionner comme plateforme internationale de l’innovation sociale au sein du Mouvement,
  • développer un plaidoyer commun sur des grands enjeux internationaux (migrations, changement climatique, etc.),
  • s’impliquer davantage dans la gouvernance et la coordination internationale du Mouvement pour mieux répondre aux défis de chaque pays et à la restriction des financements mondiaux.
  • concevoir de nouveaux modèles d’intervention humanitaire pour s’adapter à l’évolution des grands enjeux contemporains et transnationaux (renforcement des capacités, mutualisation des moyens).

D. Positionner la Croix-Rouge française comme acteur de référence de réduction des risques de catastrophes, de résilience et de protection des populations

Face aux défis de l’adaptation aux changements climatiques, (catastrophes, mouvements de population, épidémies, vagues de chaleur, etc.), la Croix-Rouge française se donne l’ambition d’être un acteur de référence de la réponse au plus grand défi de santé publique du XXIe siècle.

Ainsi, elle déploie une stratégie innovante de réduction des risques de catastrophes, de renforcement de la résilience et de la protection des populations (renforcement d’une expertise de pointe en matière de préparation et de réponse aux crises, accompagnement sanitaire des populations et des pouvoirs publics, prise en charge des vulnérabilités).

En 2019, à l’occasion des 100 ans de la Fédération internationale (FICR), elle organise une conférence mondiale « Santé et changements climatiques » qui réunira plus de 400 experts internationaux et acteurs opérationnels pour la première « COP humanitaire ». L’objectif : faire le point sur les recherches scientifiques, présenter les dernières innovations en matière d’adaptation et de résilience et mobiliser les citoyens et les décideurs publics et privés.

E. Préfigurer l’avenir du modèle d’action sociale dans les territoires

Pour réinventer sa présence sur les territoires et maximiser l’impact social de ses actions, la Croix-Rouge française expérimente de nouvelles formes d’activités et d’interventions.

Ainsi, l’association développe depuis 2017 6 expérimentations de « tiers-lieux », espaces consacrés à la vie sociale, au lien communautaire et à l’expérience civique, rassemblant différents types d’activités, d’acteurs et de publics. Hybrides, inclusifs et pérennes économiques, ces lieux polyvalents sont situés dans des territoires ruraux et péri-urbains là où les besoins sociaux sont grandissants.

De plus, la Croix-Rouge française travaille à l’élaboration d’une stratégie ambitieuse pour développer son activité textile déjà portée par plus de 15 000 bénévoles au sein de plus de 900 implantations en France. Pour lui permettre de mieux répondre aux défis écologiques et sociaux de notre époque dans un contexte de concurrence accrue, il s’agit de :

● maximiser l’impact social de l’activité existante afin de réaffirmer l’engagement de la Croix-Rouge française dans les territoires, y compris dans les territoires isolés,
● assurer la pérennité du modèle économique des unités locales en augmentant les revenus générés,
● promouvoir l’économie circulaire et réduire drastiquement les déchets textiles.

Grégoire Ducret

Directeur délégué à la Stratégie et à l’Innovation, Croix-Rouge française

CONTENUS ASSOCIÉS

Travailler efficacement en tant que réseau

La structure en réseau qui sera la plus efficace à l’avenir est celle qui donne la priorité à la connectivité, à la coordination et à l’action collective – la capacité de travailler au sein d’une structure de réseau et à travers celle-ci.

Lire la suite

Garantir la confiance et la redevabilité

Il s’agit d’un réseau transparent et redevable envers les personnes et les communautés, les donateurs et les partenaires, et envers ses membres.

Lire la suite