Unissons nos efforts 2020

Sommet virtuel sur le climat Climate:Red 9-10 septembre 2020

Pour tous, partout

Programme numérique Document de réflexion #UNISSONS NOS EFFORTS 2020
« Unissons nos efforts pour intensifier l’action visant à réduire notre impact environnemental et notre empreinte carbone dans la chaîne d’approvisionnement humanitaire »

Introduction

La durabilité et l’écologisation de notre chaîne d’approvisionnent, qui contribuent grandement aux efforts de réduction des changements climatiques, sont des défis essentiels auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de notre stratégie d’approvisionnement humanitaire. La gestion des crises climatiques et environnementales mondiales exige une coopération efficace entre un large éventail d’acteurs tout au long de la chaîne d’approvisionnement et du cycle des projets. La chaîne d’approvisionnement humanitaire joue un rôle crucial dans la satisfaction des besoins des personnes touchées par une catastrophe ou une crise. Une chaîne d’approvisionnement plus écologique et plus durable engendrera moins de gaspillage et se révèlera plus résiliente et plus rentable pour relever les défis essentiels auxquels nous sommes confrontés dans le cadre de nos opérations humanitaires et dans les contextes dans lesquels nous oeuvrons. L’intensification de nos actions visant à réduire notre impact environnemental et notre empreinte carbone ainsi que le passage à une chaîne d’approvisionnement humanitaire « verte » exigent des efforts collectifs. Les politiques constituent de notre point de vue un outil puissant pour faire en sorte que notre chaîne d’approvisionnement humanitaire ait un impact environnemental nul et pour définir nos objectifs communs. Toutefois, nous devons travailler en étroite collaboration aux niveaux local et international afin de trouver des solutions globales et efficaces pour mettre en oeuvre ces politiques. Les efforts visant à rendre la chaîne d’approvisionnement humanitaire plus écologique et plus durable sur le plan environnemental et social doivent devenir une activité essentielle des acteurs humanitaires, ancrée à la fois dans les pratiques et les politiques. Les acteurs du secteur privé subissent une pression croissante de la part des autorités de règlementation, des actionnaires, de leurs employés et de leurs clients pour rendre leurs chaînes d’approvisionnement plus écologiques, et ces attentes s’étendent de plus en plus au secteur humanitaire. En outre, la nécessité de s’assurer que l’aide humanitaire (et la chaîne d’approvisionnement sur laquelle elle repose) ne cause pas de préjudice aux personnes et à leur environnement est une responsabilité que nous partageons tous. Si de nouveaux moyens s’offrent aux acteurs humanitaires pour réduire leur impact environnemental (tels que la cartographique du niveau actuel des émissions de gaz à effet de serre générées par les opérations de secours humanitaires, la réalisation d’évaluations environnementales en vue d’identifier et de réduire l’impact des activités prévues sur l’environnement, le recours à des technologies plus durables pour répondre aux besoins, etc.), il reste des défis à relever sur le terrain pour contrer tous les effets des activités humanitaires sur l’environnement. Nous devons nous employer à trouver des solutions pour réduire les ressources nécessaires ; les réutiliser ; nous assurer qu’elles sont issues de sources responsables ; opérer plus efficacement ; et éliminer les déchets. Relever ces défis nécessitera une approche et un engagement collectifs tout au long de la chaîne d’approvisionnement, de sorte que les décisions prises en amont n’aient pas de conséquences négatives sur les actions menées en aval dans des environnements éloignés et difficiles qui ne sont pas dotés des infrastructures nécessaires pour gérer les déchets manière durable et sans danger. Nous devons faire en sorte d’être à même de relever les défis climatiques et environnementaux de manière inclusive, coordonnée et efficace, et la chaîne d’approvisionnement humanitaire constitue un facteur essentiel pour réduire notre impact environnemental global et favoriser une action humanitaire plus durable.

Contexte

La Stratégie 2030 de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, telle qu’adoptée à l’Assemblée générale de 2019, place les crises climatiques et environnementales au centre des défis auxquels l’humanité sera confrontée au cours de la prochaine décennie. La Stratégie 2030 et le Plan de lutte contre la crise climatique du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge présentent la vision collective de notre réseau mondial composé de 192 Sociétés nationales, 165 000 sections locales et 14 millions de volontaires concernant la façon dont il entend relever ce défi mondial. Le Sommet Climate:Red s’inscrit dans le droit fil des objectifs et des ambitions du secteur logistique humanitaire en matière de réduction de l’impact environnemental, qui ont été définis par le Groupe sectoriel de la logistique et qui créent une synergie naturelle favorisant la coordination et la coopération. Il rassemblera des spécialistes techniques de premier plan issus du secteur universitaire et du secteur privé, des acteurs humanitaires et des acteurs pertinents de la chaîne d’approvisionnement qui s’emploient à soutenir l’action humanitaire. Le Sommet comprendra:
  • des séances plénières prévoyant des interventions de haut niveau;
  • des séances de groupe sur trois grands thèmes : l’approvisionnement responsable ; l’innovation ; et la gestion des déchets dans le cadre d’une chaîne d’approvisionnement humanitaire circulaire.
Lorsque la vie humaine est menacée dans les situations de violence et de catastrophe, l’objectif humanitaire est la protection des personnes. Les acteurs humanitaires viennent en aide aux personnes qui ont un besoin urgent d’une assistance essentielle. L’impact sur l’environnement (qu’il soit lié à la catastrophe elle-même ou à l’action humanitaire qui en découle) est souvent considéré comme secondaire par rapport à l’impératif humanitaire. Les acteurs humanitaires reconnaissent pleinement l’importance de réduire l’impact environnemental de l’action humanitaire, ainsi que la nécessité de garantir la protection et la durabilité de l’environnement. Le Sommet Climate:Red offrira aux participants une plateforme utile pour échanger, débattre et s’encourager mutuellement à rendre la chaîne d’approvisionnement humanitaire plus durable et à réduire l’impact sur l’environnement.

Objectif

Reconnaissant que les changements climatiques ont déjà des conséquences humanitaires majeures et souhaitant traduire leur vision en actions, la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge tiendront les 9 et 10 septembre 2020 un sommet entièrement virtuel intitulé Climate:Red. Ce sommet s’articulera autour d’une série de séances axées sur les défis et les possibilités liés à la réduction de l’impact environnemental dans la chaîne d’approvisionnement humanitaire. Il s’inscrit dans le droit fil de l’ambition de différents acteurs humanitaires, tels que le Groupe sectoriel de la logistique, de créer une plateforme permanente de partage des bonnes pratiques et des connaissances en vue de rendre la chaîne d’approvisionnement humanitaire plus écologique, d’identifier et de prioriser les lacunes, et d’aligner les différentes initiatives.

De la sensibilisation à l’action

Les séances porteront sur une série de questions, dont les suivantes : en quoi les acteurs humanitaires évoluent-ils vers une chaîne d’approvisionnement durable? Quels sont les principaux défis à relever pour réduire notre impact environnemental, et notamment pour atteindre la neutralité carbone dans la chaîne d’approvisionnement humanitaire? Comment pouvons-nous ensemble favoriser le changement et élever le niveau d’ambition à l’échelle mondiale? Les politiques et les engagements existants sont-ils suffisants? Quels changements devons-nous apporter à la façon dont nous (les responsables de la logistique) travaillons et comment pouvons-nous être équipés pour un avenir caractérisé par une situation climatique changeante? Quelles sont les initiatives et les innovations susceptibles de nous aider à réduire l’impact environnemental?

Exemple de thèmes

Les thèmes abordés incluront notammen:
  • les politiques, les lignes directrices et les engagements au sein du secteur (table ronde sur les politiques existantes);
  • la mise en place d’une chaîne d’approvisionnement humanitaire circulaire en vue de réduire l’impact environnemental et l’empreinte carbone, et plus précisément:
    • l’approvisionnement responsable : comment mieux influencer les fournisseurs humanitaires pour rendre l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement plus écologique? Comment prendre en compte le recyclage des ressources dans le cadre de l’approvisionnement ?
    • la gestion des déchets engendrés par les opérations d’aide : pouvons-nous réduire les déchets et transformer la façon dont nous les gérons? De quelle manière les acteurs humanitaires peuvent-ils aller plus loin pour éduquer les communautés, les sensibiliser et mettre en évidence les actions permettant de réduire les déchets?
    • les innovations qui permettent de réduire l’empreinte carbone;
    • les modalités de transport et de fret.
Il est espéré que ce Sommet contribuera à optimiser la coordination existante entre les différents acteurs humanitaires, le secteur privé et les donateurs en vue de relever les défis susmentionnés.
Share This