Activer les actions de notre travail

La stratégie 2030 commence à apparaître clairement. Bien qu’il reste encore du chemin à parcourir avant la fin des consultations au milieu de 2019, de nouvelles perspectives représentent à la fois des tensions et des opportunités pour le futur réseau de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Ils sont issus des neuf tendances et transformations qui ont affecté le monde et le fonctionnement du réseau.

Les sujets suivants représentent les problèmes les plus courants soulevés lors des consultations jusqu’à présent. Ils seront développés plus avant au fur et à mesure du processus de consultation jusqu’à ce que la stratégie soit présentée au début de 2019.

La viabilité financière

Presque toutes les consultations menées auprès du personnel et des dirigeants ont révélé qu’ils étaient préoccupés par l’avenir du financement. Celui-ci représente une source de tension considérable pour le réseau, qui doit faire face à la concurrence croissante d’une multitude de nouveaux acteurs, dans un contexte caractérisé par une hausse des coûts liés aux crises, par la stagnation des formes traditionnelles de financement, telles que les financements gouvernementaux, par la nécessité, pour les gouvernements, de faire face aux conséquences du vieillissement de la population ou de l’explosion du nombre de jeunes, par la stagnation ou la faible croissance des économies, par la hausse de la migration et par la montée des mouvements populistes, laquelle empêche d’allouer des fonds supplémentaires à la satisfaction de besoins sociaux et humanitaires. Il est à prévoir que cette tendance qui se fait jour deviendra de plus en plus complexe.

Réinventer le bénévolat

Les défis liés au volontariat ont déjà fait l’objet de nombreux rapports et discussions, mais ils restent une préoccupation majeure pour les Sociétés nationales. Plusieurs Sociétés nationales ne sont pas en mesure d’accueillir davantage de volontaires, la plupart d’entre elles peinent à les retenir, certaines ont des difficultés à attirer des volontaires hautement qualifiés et à utiliser leurs compétences, et d’autres ont des processus de recrutement qui se révèlent complexes, longs et fastidieux et qui ne sont pas adaptés aux attentes des personnes, une grande partie d’entre elles souhaitant disposer de possibilités d’action plus rapides et avoir un contrôle et une influence accrus sur leur propre impact.

Renforcer la confiance et l'intégrité

Nous assistons actuellement à une détérioration significative de la confiance du public dans la plupart des institutions, et en particulier dans les organisations non gouvernementales et les organismes sociaux / caritatifs, lesquels jouissaient traditionnellement d’une confiance relativement élevée. La demande accrue de transparence sur le plan de la redevabilité, de l’efficacité et de l’impact fait que les actions des secteurs de l’humanitaire et du développement se retrouvent sous les projecteurs.

transformation digitale

Le monde connait une révolution numérique et technologique sans précédent, mais les retours d’information que nous recevons indiquent sans cesse que nous ne tirons pas suffisamment parti des avancées qui en découlent.

Bien que les possibilités engendrées par la profusion de données et la révolution numérique soient vastes, les investissements dans ce domaine sont, de manière générale, insuffisants. Les possibilités d’utiliser les données pour améliorer la fourniture des services et pour mieux comprendre les communautés auxquelles nous venons en aide sont immenses. Pour les mettre à profit, il est nécessaire d’améliorer la cohérence et l’interopérabilité entre les Sociétés nationales et de renforcer considérablement les capacités de ces dernières, et en particulier de celles qui ne disposent que d’une infrastructure technologique de base.

Modèle organisationnel et culture futurs

Les participants ont appelé à favoriser une plus grande agilité au sein de l’organisation, y compris au niveau du Secrétariat, et à se tourner vers de nouvelles approches, de nouvelles technologies et de nouveaux partenaires. Ils semblent reconnaître que, pour répondre de manière efficace aux vulnérabilités, la Croix-Rouge et le Croissant-Rouge doivent être rapides et savoir saisir les occasions qui se présentent. Des préoccupations claires ont été exprimées concernant le fait que l’excès de bureaucratie, de hiérarchie et de structures descendantes donne lieu à des politiques, des procédures et des processus qui empêchent de saisir les occasions qui se présentent et nuisent à la créativité et à l’innovation. Cela peut aller de lourds processus d’approbation et de contrôle à une centralisation excessive de la prise de décisions.

Qu'est-ce qui manque?

Ecrivez ci-dessous dans les commentaires quel autre domaine stratégique manque.

Quelles actions pouvons-nous entreprendre immédiatement pour relever les défis auxquels nous sommes actuellement confrontés?

Quelles actions futures orientées pouvons-nous commencer à expérimenter pour faire face aux tendances émergentes susceptibles de nous affecter dans les 10 prochaines années?

Quelle est la valeur de nous prendre cette action?

Quels sont les obstacles qui nous empêchent de nous attaquer à ce problème?

 

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.