Défi mondial 1 :

Changements climatiques

5 Défis mondiaux – De quoi avons-nous besoin pour donner la priorité à cette décennie?

Les cinq défis mondiaux découlant des consultations sur la Stratégie 2030 consistent en un équilibre des risques existants et des risques émergents, qui sont les plus pertinents pour notre mandat et notre portée d’influence. Celles-ci sont inséparables les unes des autres et sont fortement influencées par les tendances identifiées dans notre rapport sur l’avenir thématique mondial.

Les changements climatiques représentent pour l’humanité un risque important qui a déjà des conséquences sur presque tous les aspects de notre travail, y compris la santé, le logement, les moyens de subsistance et la réduction des risques de catastrophe. Ils contribuent à accroître la fréquence, l’intensité et l’imprévisibilité des catastrophes et autres menaces, et devraient, selon les prévisions, accélérer les déplacements vers les régions à forte densité de population. Leurs conséquences pourront devenir plus complexes, aggravées par la pauvreté, les maladies, les déplacements et les conflits. Elles pourront en outre, sous les effets combinés de l’urbanisation et de la croissance démographique, exercer une pression accrue sur des ressources naturelles rares, notamment sur le plan de la demande en nourriture et en eau.

Le monde doit changer les comportements qui contribuent aux changements climatiques et s’adapter aux risques qu’il a créés et qu’il créera à l’avenir. Notre rôle, qui consiste à répondre aux besoins des personnes vulnérables touchées par les changements climatiques et à attirer l’attention sur ces besoins, sera de plus en plus important. Nous devrons nous préparer et anticiper les événements, qu’il s’agisse de situations d’urgence locales ou de mégacatastrophes, de phénomènes prévisibles ou de catastrophes imprévues. Nous devons également davantage concentrer nos efforts sur l’atténuation de la vulnérabilité humaine aux conséquences à long terme des changements climatiques qui menaceront le développement, la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire et la sécurité de l’eau.

Au cours de la prochaine décennie, nous devrons nous attacher à réduire les impacts actuels et futurs des changements climatiques sur le plan humanitaire et à aider les personnes touchées à prospérer en dépit des circonstances.

Les changements climatiques ne peuvent être abordés isolément. La gestion des risques climatiques – y compris l’adaptation et l’atténuation, ainsi que les facteurs sous-jacents de vulnérabilité – doit être intégrée dans tous nos programmes et opérations. Nous devons adopter des modèles d’action précoce et utiliser les prévisions scientifiques et d’autres innovations qui peuvent améliorer notre réaction. Nous devons également adopter des approches plus axées sur la gestion de l’environnement et qui tiennent compte de la nature dans nos activités visant à réduire l’exposition et la vulnérabilité.

Alors que des décisions sont prises aux niveaux local, national et mondial pour faire face aux changements climatiques, il sera essentiel que nous parlions d’une voix collective forte pour encourager le bon niveau d’ambition en matière d’adaptation et d’atténuation, mais aussi et surtout pour faire en sorte que les personnes vulnérables ne soient pas laissées pour compte. Nous nous exprimerons à tous les niveaux sur les effets des changements climatiques sur les risques humanitaires actuels et futurs, en appelant à accorder une attention accrue aux personnes les plus exposées et à renforcer le soutien à l’action communautaire.

Afin d’accroître notre impact dans tous les domaines de notre travail, nous encouragerons et renforcerons les partenariats innovants offrant des possibilités nouvelles en matière de savoir-faire, de rayonnement et de connaissances scientifiques. Nous intensifierons nos activités de plaidoyer auprès du législatif, renforcerons le Cadre de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour une action verte et nous efforcerons de réduire notre propre empreinte écologique.

Contenus associés

CATASTROPHES ET CHANGEMENTS CLIMATIQUES

L’impact des changements climatiques devrait s’intensifer au cours des années à venir, ce qui aura pour conséquence d’aggraver la situation de nombreuses communautés « déjà » vulnérables.

Lire la suite

CLIMATE CHANGE AND SMALL ISLAND STATES

By Ms. Fine TU’ITUPOU ARNOLD, Secretary General of Cook Islands Red Cross Society

Read more

A DEFINING DECADE FOR CLIMATE ACTION

By the Red Cross Red Crescent Climate Centre

Read more

5 Défis mondiaux – De quoi avons-nous besoin pour donner la priorité à cette décennie?

Les cinq défis mondiaux découlant des consultations sur la Stratégie 2030 consistent en un équilibre des risques existants et des risques émergents, qui sont les plus pertinents pour notre mandat et notre portée d’influence. Celles-ci sont inséparables les unes des autres et sont fortement influencées par les tendances identifiées dans notre rapport sur l’avenir thématique mondial.

Les changements climatiques représentent pour l’humanité un risque important qui a déjà des conséquences sur presque tous les aspects de notre travail, y compris la santé, le logement, les moyens de subsistance et la réduction des risques de catastrophe. Ils contribuent à accroître la fréquence, l’intensité et l’imprévisibilité des catastrophes et autres menaces, et devraient, selon les prévisions, accélérer les déplacements vers les régions à forte densité de population. Leurs conséquences pourront devenir plus complexes, aggravées par la pauvreté, les maladies, les déplacements et les conflits. Elles pourront en outre, sous les effets combinés de l’urbanisation et de la croissance démographique, exercer une pression accrue sur des ressources naturelles rares, notamment sur le plan de la demande en nourriture et en eau.

Le monde doit changer les comportements qui contribuent aux changements climatiques et s’adapter aux risques qu’il a créés et qu’il créera à l’avenir. Notre rôle, qui consiste à répondre aux besoins des personnes vulnérables touchées par les changements climatiques et à attirer l’attention sur ces besoins, sera de plus en plus important. Nous devrons nous préparer et anticiper les événements, qu’il s’agisse de situations d’urgence locales ou de mégacatastrophes, de phénomènes prévisibles ou de catastrophes imprévues. Nous devons également davantage concentrer nos efforts sur l’atténuation de la vulnérabilité humaine aux conséquences à long terme des changements climatiques qui menaceront le développement, la réduction de la pauvreté, la sécurité alimentaire et la sécurité de l’eau.

Au cours de la prochaine décennie, nous devrons nous attacher à réduire les impacts actuels et futurs des changements climatiques sur le plan humanitaire et à aider les personnes touchées à prospérer en dépit des circonstances.

Les changements climatiques ne peuvent être abordés isolément. La gestion des risques climatiques – y compris l’adaptation et l’atténuation, ainsi que les facteurs sous-jacents de vulnérabilité – doit être intégrée dans tous nos programmes et opérations. Nous devons adopter des modèles d’action précoce et utiliser les prévisions scientifiques et d’autres innovations qui peuvent améliorer notre réaction. Nous devons également adopter des approches plus axées sur la gestion de l’environnement et qui tiennent compte de la nature dans nos activités visant à réduire l’exposition et la vulnérabilité.

Alors que des décisions sont prises aux niveaux local, national et mondial pour faire face aux changements climatiques, il sera essentiel que nous parlions d’une voix collective forte pour encourager le bon niveau d’ambition en matière d’adaptation et d’atténuation, mais aussi et surtout pour faire en sorte que les personnes vulnérables ne soient pas laissées pour compte. Nous nous exprimerons à tous les niveaux sur les effets des changements climatiques sur les risques humanitaires actuels et futurs, en appelant à accorder une attention accrue aux personnes les plus exposées et à renforcer le soutien à l’action communautaire.

Afin d’accroître notre impact dans tous les domaines de notre travail, nous encouragerons et renforcerons les partenariats innovants offrant des possibilités nouvelles en matière de savoir-faire, de rayonnement et de connaissances scientifiques. Nous intensifierons nos activités de plaidoyer auprès du législatif, renforcerons le Cadre de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge pour une action verte et nous efforcerons de réduire notre propre empreinte écologique.

Contenus associés

CLIMATE CHANGE AND SMALL ISLAND STATES

By Ms. Fine TU’ITUPOU ARNOLD, Secretary General of Cook Islands Red Cross Society

Read more

A DEFINING DECADE FOR CLIMATE ACTION

By the Red Cross Red Crescent Climate Centre

Read more

Donnez-nous vos commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.