Défi mondial 2 :

Crise et catastrophes

5 Défis mondiaux – De quoi avons-nous besoin pour donner la priorité à cette décennie?

Les cinq défis mondiaux découlant des consultations sur la Stratégie 2030 consistent en un équilibre des risques existants et des risques émergents, qui sont les plus pertinents pour notre mandat et notre portée d’influence. Celles-ci sont inséparables les unes des autres et sont fortement influencées par les tendances identifiées dans notre rapport sur l’avenir thématique mondial.

La fréquence et la gravité des catastrophes devraient s’intensifier au cours de la prochaine décennie, à mesure que les températures mondiales augmenteront et qu’elles provoqueront des phénomènes météorologiques plus nombreux et plus intenses. Bien qu’il y ait moins de conflits interétatiques à grande échelle, d’autres formes de conflits et de violence se sont multipliées depuis 2010. Les facteurs politiques complexes qui les sous-tendent font également que lorsqu’elles déclenchent une crise humanitaire, celle-ci peut durer très longtemps.

Les catastrophes et les crises sont de plus en plus concentrées dans des contextes complexes. D’ici 2030, près de la moitié des personnes les plus pauvres du monde devraient vivre dans des pays touchés par la fragilité, les conflits et la violence – principalement en Afrique et au Moyen-Orient. L’urbanisation rapide en Afrique, dans les Amériques et en Asie entraîne une augmentation des risques de catastrophes et de violence dans les villes. Au cours des prochaines décennies, jusqu’à une personne sur trois vivra en ville dans des établissements informels et connaîtra d’importantes privations. Au-delà des déclencheurs traditionnels des catastrophes et des crises, notre dépendance croissante à l’égard de la technologie amène de nouveaux risques et vulnérabilités, tels que le risque d’effondrement technologique et les risques cybernétiques et numériques inattendus – et potentiellement imprévus.

Au cours de la prochaine décennie, nous devrons nous attacher à atténuer les vulnérabilités et les désavantages que tous les types de crise et de catastrophe font peser sur toutes les personnes, en particulier les plus vulnérables, afin que chacune puisse prospérer.

Nous introduirons les mécanismes de réduction des risques de catastrophe et d’intervention en cas de catastrophe dans les programmes axés sur la migration, les changements climatiques, la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance, les milieux urbains, la santé et les vulnérabilités numériques afin de garantir que nous travaillons de manière intégrée, en particulier dans les contextes de crise et de fragilité. Nous continuerons à mettre davantage l’accent sur les personnes les plus marginalisées, y compris les femmes, et à assurer la protection et l’accompagnement des groupes vulnérables auprès desquels nous travaillons.

En tant que réseau mondial, nous serons mieux à même d’anticiper les risques, d’assurer une vigilance constante pour rendre nos interventions plus rapides, plus efficaces et plus efficientes, et de donner un rôle de premier plan aux personnes et aux communautés dans les efforts de préparation et d’intervention. Nous continuerons de promouvoir des approches telles que les programmes de transferts monétaires, qui offrent aux personnes touchées par une crise la possibilité de faire des choix positifs.

Contenus associés

CONFLITS ET PAUVRETÉ

La pauvreté extrême se concentrera de plus en plus dans des pays touchés par la fragilité et les conflits.

Lire la suite

THE FUTURE OF PROTECTION

By Amjad Saleem, IFRC 

Read more

The future of urban

By Aynur Kadihasanoglu
Senior Advisor for Urban Resilience , Global Disaster Preparedness Center (GDPC)

Read more

5 Défis mondiaux – De quoi avons-nous besoin pour donner la priorité à cette décennie?

Les cinq défis mondiaux découlant des consultations sur la Stratégie 2030 consistent en un équilibre des risques existants et des risques émergents, qui sont les plus pertinents pour notre mandat et notre portée d’influence. Celles-ci sont inséparables les unes des autres et sont fortement influencées par les tendances identifiées dans notre rapport sur l’avenir thématique mondial.

La fréquence et la gravité des catastrophes devraient s’intensifier au cours de la prochaine décennie, à mesure que les températures mondiales augmenteront et qu’elles provoqueront des phénomènes météorologiques plus nombreux et plus intenses. Bien qu’il y ait moins de conflits interétatiques à grande échelle, d’autres formes de conflits et de violence se sont multipliées depuis 2010. Les facteurs politiques complexes qui les sous-tendent font également que lorsqu’elles déclenchent une crise humanitaire, celle-ci peut durer très longtemps.

Les catastrophes et les crises sont de plus en plus concentrées dans des contextes complexes. D’ici 2030, près de la moitié des personnes les plus pauvres du monde devraient vivre dans des pays touchés par la fragilité, les conflits et la violence – principalement en Afrique et au Moyen-Orient. L’urbanisation rapide en Afrique, dans les Amériques et en Asie entraîne une augmentation des risques de catastrophes et de violence dans les villes. Au cours des prochaines décennies, jusqu’à une personne sur trois vivra en ville dans des établissements informels et connaîtra d’importantes privations. Au-delà des déclencheurs traditionnels des catastrophes et des crises, notre dépendance croissante à l’égard de la technologie amène de nouveaux risques et vulnérabilités, tels que le risque d’effondrement technologique et les risques cybernétiques et numériques inattendus – et potentiellement imprévus.

Au cours de la prochaine décennie, nous devrons nous attacher à atténuer les vulnérabilités et les désavantages que tous les types de crise et de catastrophe font peser sur toutes les personnes, en particulier les plus vulnérables, afin que chacune puisse prospérer.

Nous introduirons les mécanismes de réduction des risques de catastrophe et d’intervention en cas de catastrophe dans les programmes axés sur la migration, les changements climatiques, la sécurité alimentaire, les moyens de subsistance, les milieux urbains, la santé et les vulnérabilités numériques afin de garantir que nous travaillons de manière intégrée, en particulier dans les contextes de crise et de fragilité. Nous continuerons à mettre davantage l’accent sur les personnes les plus marginalisées, y compris les femmes, et à assurer la protection et l’accompagnement des groupes vulnérables auprès desquels nous travaillons.

En tant que réseau mondial, nous serons mieux à même d’anticiper les risques, d’assurer une vigilance constante pour rendre nos interventions plus rapides, plus efficaces et plus efficientes, et de donner un rôle de premier plan aux personnes et aux communautés dans les efforts de préparation et d’intervention. Nous continuerons de promouvoir des approches telles que les programmes de transferts monétaires, qui offrent aux personnes touchées par une crise la possibilité de faire des choix positifs.

Contenus associés

CONFLITS ET PAUVRETÉ

La pauvreté extrême se concentrera de plus en plus dans des pays touchés par la fragilité et les conflits.

Lire la suite

THE FUTURE OF PROTECTION

By Amjad Saleem, IFRC 

Read more

The future of urban

By Aynur Kadihasanoglu
Senior Advisor for Urban Resilience , Global Disaster Preparedness Center (GDPC)

Read more

Donnez-nous vos commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.