Défi mondial 5 :

Valeurs, pouvoir et inclusion

5 Défis mondiaux – De quoi avons-nous besoin pour donner la priorité à cette décennie?

Les cinq défis mondiaux découlant des consultations sur la Stratégie 2030 consistent en un équilibre des risques existants et des risques émergents, qui sont les plus pertinents pour notre mandat et notre portée d’influence. Celles-ci sont inséparables les unes des autres et sont fortement influencées par les tendances identifiées dans notre rapport sur l’avenir thématique mondial.

Les tensions autour des valeurs se manifestent de différentes manières en différents endroits, créant de nouvelles lignes de fracture à l’intérieur des pays, des régions et des communautés, et entre eux. Les avantages du progrès économique et technologique ne sont pas répartis équitablement, et le rythme du changement mine la capacité de faire face de nombreux systèmes politiques, réglementaires et sociaux, ce qui favorise la division et exacerbe les griefs. Les conséquences de la mondialisation et des inégalités croissantes alimentent le rejet de l’élitisme et attisent le populisme, le nationalisme et les affrontements culturels et religieux.

De nombreuses voix autrefois marginalisées exigent aujourd’hui d’être présentes et associées à la prise de décisions. Dans certains pays, les efforts visant à garantir la reconnaissance, les droits et l’égalité pour tous, sans considération de sexe, de race, d’origine ethnique, de religion, de genre ou d’orientation sexuelle, influencent les politiques et les élections.

Le rôle des institutions traditionnelles est remis en question, car les personnes refusent qu’on parle à leur place, sont moins enclines à faire simplement confiance au statu quo et exigent des changements de la part des gouvernements et des institutions, ainsi qu’une redevabilité et une transparence accrues. Le multilatéralisme est soumis à des tensions croissantes, et certains gouvernements affirment leur souveraineté et remettent en question, voire rejettent, les influences extérieures. Dans certaines parties du monde, l’espace réservé à la société civile et à l’action humanitaire fondée sur des principes est restreint, menacé, voire criminalisé.

Nous voulons protéger et promouvoir nos valeurs et principes humanitaires qui encouragent un changement positif et porteur d’espoir pour l’humanité.

Les programmes élargis d’éducation humanitaire mettront l’accent sur la lutte contre la montée de l’anti-humanitarisme, de la xénophobie et de la polarisation, ainsi que sur l’amélioration de l’accès des personnes dont l’éducation a été interrompue par la guerre, une catastrophe ou le déplacement. Nos programmes d’éducation prépareront les personnes aux défis et aux possibilités du XXIe siècle.

Nous étendrons également les initiatives qui favorisent l’inclusion et la diversité, la représentation et la prise de décisions, tant au sein de nos organisations et réseaux qu’au sein de la société en général. Nous mettrons particulièrement l’accent sur l’égalité de genre.

Contenus associés

POUVOIR ET GOUVERNANCE

L’évolution des structures de pouvoir et le scepticisme croissant entraînent une remise en question des institutions.

Lire la suite

The importance of women leadership in the network

Fine Arnold, Secretary General of Cook Islands Red Cross.

Watch on YouTube

5 Défis mondiaux – De quoi avons-nous besoin pour donner la priorité à cette décennie?

Les cinq défis mondiaux découlant des consultations sur la Stratégie 2030 consistent en un équilibre des risques existants et des risques émergents, qui sont les plus pertinents pour notre mandat et notre portée d’influence. Celles-ci sont inséparables les unes des autres et sont fortement influencées par les tendances identifiées dans notre rapport sur l’avenir thématique mondial.

Les tensions autour des valeurs se manifestent de différentes manières en différents endroits, créant de nouvelles lignes de fracture à l’intérieur des pays, des régions et des communautés, et entre eux. Les avantages du progrès économique et technologique ne sont pas répartis équitablement, et le rythme du changement mine la capacité de faire face de nombreux systèmes politiques, réglementaires et sociaux, ce qui favorise la division et exacerbe les griefs. Les conséquences de la mondialisation et des inégalités croissantes alimentent le rejet de l’élitisme et attisent le populisme, le nationalisme et les affrontements culturels et religieux.

De nombreuses voix autrefois marginalisées exigent aujourd’hui d’être présentes et associées à la prise de décisions. Dans certains pays, les efforts visant à garantir la reconnaissance, les droits et l’égalité pour tous, sans considération de sexe, de race, d’origine ethnique, de religion, de genre ou d’orientation sexuelle, influencent les politiques et les élections.

Le rôle des institutions traditionnelles est remis en question, car les personnes refusent qu’on parle à leur place, sont moins enclines à faire simplement confiance au statu quo et exigent des changements de la part des gouvernements et des institutions, ainsi qu’une redevabilité et une transparence accrues. Le multilatéralisme est soumis à des tensions croissantes, et certains gouvernements affirment leur souveraineté et remettent en question, voire rejettent, les influences extérieures. Dans certaines parties du monde, l’espace réservé à la société civile et à l’action humanitaire fondée sur des principes est restreint, menacé, voire criminalisé.

Nous voulons protéger et promouvoir nos valeurs et principes humanitaires qui encouragent un changement positif et porteur d’espoir pour l’humanité.

Les programmes élargis d’éducation humanitaire mettront l’accent sur la lutte contre la montée de l’anti-humanitarisme, de la xénophobie et de la polarisation, ainsi que sur l’amélioration de l’accès des personnes dont l’éducation a été interrompue par la guerre, une catastrophe ou le déplacement. Nos programmes d’éducation prépareront les personnes aux défis et aux possibilités du XXIe siècle.

Nous étendrons également les initiatives qui favorisent l’inclusion et la diversité, la représentation et la prise de décisions, tant au sein de nos organisations et réseaux qu’au sein de la société en général. Nous mettrons particulièrement l’accent sur l’égalité de genre.

Contenus associés

POUVOIR ET GOUVERNANCE

L’évolution des structures de pouvoir et le scepticisme croissant entraînent une remise en question des institutions.

Lire la suite

Donnez-nous vos commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.